La narration dans tous ses états

Nouvelles technologies, nouvelles questions ? Depuis les films de l’expédition Haddon à la fin du XIXe siècle, les photographies de Malinowski, et plus encore aujourd’hui avec la diffusion des appareils numériques, chacun d’entre nous peut tenir le rôle de photographe, de cinéaste ou de preneur de son. Habituellement, dans la production scientifique, les documents audiovisuels s’effacent devant le travail d’écriture nécessaire à la structuration de la pensée. Cette tradition de l’expression écrite, liée aux contraintes de la publication écrite (qui, pour caricaturer, reléguait au statut de hors-texte quelques rares clichés photographiques et enregistrements sonores), peut aujourd’hui être dépassée grâce aux possibilités offertes par les documents multimédias.
Du 16 au 18 novembre 2006, la revue en ligne ethnographiques.org, en partenariat avec l’IEUN et le MEN, a organisé un colloque international à Neuchatel, dont l’ambition était de faire le point sur l’utilisation des matériaux audiovisuels dans les travaux en sciences humaines.
J’y ai présenté l’analyse et la réflexion qui a guidée le projet multimédia du musée du quai Branly. Les archives audiovisuelles du colloque sont disponibles en ligne. Mon support de présentation est consultable ici.

Publié le 9 mars 2007 dans Multimédia Vu 1027 fois, 1 fois aujourd'hui

Laissez un commentaire