Je hais les voyages

« J’avais voulu aller jusqu’à l’extrême; n’étais-je pas comblé, chez ces gracieux indigènes que nul n’avais vu avant moi, que personne peut-être ne verrait plus après ? Au terme d’un exaltant parcours, je tenais mes sauvages. Hélas, ils ne l’étaient que de trop. (…) Aussi proche de moi qu’une image dans le miroir, je pouvais les toucher, non les comprendre. Je recevais du même coup ma récompense et mon châtiment. »
Claude Lévi-Stauss (1908-2009)

Publié le 4 novembre 2009 dans Citation Vu 2096 fois, 1 fois aujourd'hui

Laissez un commentaire