Dé-musée

Comment faire un musée dans un fort militaire, un site historique, un jardin ouvert à tous ? Comment tirer partie du décalage entre des collections et le lieu ? Comment aider le visiteur à appréhender le labyrinthe du site et la répartition des différentes salles d’exposition ? Quelle résonance personnelle le visiteur va-t-il trouver dans le parcours de visite ? Comment faire d’une exposition d’objets ethnographiques un lieu culturel transgénérationnel ? Comment offrir une promenade culturelle joyeuse et festive ? Comment contribuer à créer un nouveau concept de musée de Civilisations pour le XXIe siècle ? Qu’est ce qu’un “dé-musée” ?

Soyons modeste : l’environnement du Fort St Jean est un atout, son ouverture en soi justifiera la visite et la promenade. Le Fort jouit d’une popularité totémique à Marseille. Il faut ne pas décevoir. Il faut aller au Fort comme on va à la plage : un lieu où toutes les classes sociales se retrouvent. Ceux qui profiteront uniquement du site et du jardin et ceux qui rentreront dans les salles à la découverte d’eux-mêmes et des traces laissées par leur peuple dans les sociétés européennes.

Bonnes vacances de réflexion en perspective.

Publié le 5 août 2011 dans Musée Vu 1783 fois, 2 fois aujourd'hui

Laissez un commentaire