Harmonie de chantier

Panorama des salles de concertLes chantiers de construction hors normes des institutions culturelles ont longtemps été tenus hors du regard. Dans l’espace public, l’existence d’un chantier doit se conformer aux obligations d’aménagements de la voie publique et à la pose d’un panneau lisible par tous. Le chantier est protégé par une palissade qui en limite l’accès et protège l’espace réserve aux acteurs du chantier (maitre d’ouvrage, d’oeuvre, ouvriers), des simples habitants. Deux espaces, dont l’un est dérobé aux regards, dont clairement séparés. Deux mondes sont tenus à distance. L’information sur le chantier parvenant aux riverains et au publics lors de cérémonies clairement orchestrées et très codifiées (pose de la première pierre, point d’avancée des travaux en conseil, maison du projet, inauguration).

Cela ne suffit plus. La communication sur le chantier fait place peu à peu à une communication de chantier. Cette nouvelle dynamique est imposée par l’appétit des citoyens pour l’action des pouvoirs publics et la facilité des échanges participatifs grâce aux nouveaux moyens de communication numériques. La création d’un nouveau lieu culturel repose de plus en plus sur l’intégration en amont du destinataire final (de l’usager, disait-on dans le temps) dans la co-construction du produit et des services. La communication bidirectionnelle s’impose dès l’origine dans toute opération culturelle de grande ampleur. De simple consommateur, le citoyen devient acteur à part entière du processus d’épiphanie du projet, en tant que curieux, adhérent puis relais de communication.

La communication de chantier permet le passage d’un état à l’autre : du secret au visible, de la séparation à la relation, de la polémique à l’adhésion. Elle permet d’animer et de percevoir le processus de création d’une institution culturelle. En tant que futur usager, nous sommes alors invités à partager des informations non seulement pratique mais aussi pleinement esthétique, politique et artistiques.

reciproque a réactualisé le site internet de la future Philharmonie de Paris, dont l’inauguration est prévue pour 2014. En avant la musique !

Publié le 20 novembre 2011 dans Internet, Multimédia Vu 1727 fois, 1 fois aujourd'hui

Laissez un commentaire